Imprimer la page

Projet THD


Un projet Très Haut Débit pour le Nord Franche-Comté

 

L'urgence du THD

Dès le début des années 2000, le Nord Franche-Comté a pris acte des enjeux de l’aménagement numérique : des infrastructures adaptées pour des usages toujours croissants au point que l’accès à internet soit devenu un service de première nécessité comme l’eau et l’électricité. Il n’y a qu’à considérer la dématérialisation de très nombreuses démarches administratives pour arriver à la conclusion que l’existence de zones à bas débit conduit à une rupture de l’égalité face aux services publics.

La BLHD a constitué une 1ère étape utile (voir le dossier à ce sujet) mais aujourd’hui insuffisante devant la révolution programmée du Très Haut Débit (THD) et le choix national opéré en faveur de la fibre optique jusque chez l’habitant (abrégé en FTTH pour "Fiber To The Home" en anglais) dans le cadre du Plan France Très Haut Débit.


Zones AMII et couverture THD des périphéries

En 2010, dans le cadre d’un « Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement » (AMII) mené par l’ARCEP, Orange - France Telecom s’est engagée à couvrir les 2 agglomérations (PMA et CAB) intégralement en FTTH d’ici 2020 sur ses fonds propres. Les déploiements ont largement commencé à Belfort, Montbéliard et Audincourt. D’autres communes sont désormais en cours de programmation (ex : Grand-Charmont).

En revanche, pour toutes les communautés de communes en dehors de PMA et de la CAB, le problème du Très Haut Débit doit être traité à l’initiative des collectivités locales du Nord Franche-Comté. Il s’agit donc d’un problème crucial pour l’équilibre et la cohésion de notre territoire où agglomération et périphéries fonctionnent de façon très intriquée. Le projet Très Haut Débit pourrait être le pendant numérique du Pôle métropolitain en cours de création dans une optique solidaire et globale.

Il est également important de considérer l’aménagement numérique dans la perspective de la recomposition régionale en cours face à Dijon et Besançon qui ne peuvent omettre l’existence d’une agglomération de 310 000 habitants sur leur flanc Est.

 

L'étude THD dans les mains des partenaires

Le SMAU étant actuellement la structure référente en matière d’aménagement numérique dans le Nord Franche-Comté, les élus ont décidé de lancer plusieurs études complémentaires sur la couverture THD de ces territoires. Confiées au cabinet IDATE depuis 2015, elles ont permis d’identifier les principales questions à résoudre :

- choix techniques,
- financement,
- organisation institutionnelle.

L’ordre de grandeur pour atteindre le 100 % FTTH en 5 ans est d’une soixantaine de millions d’euros d’investissements, dont presque la moitié serait financée par l’Etat, la Région et les opérateurs télécom.

Les arbitrages sont donc en cours en cet été 2016 entre les nombreux partenaires du SMAU, parmi lesquels les conseils départementaux sont en première ligne, ainsi que les intercommunalités.

En parallèle, afin de prendre date auprès de l’Etat via le Fonds pour la Société Numérique (FSN) qui gère les financements nationaux, un dossier d’engagement préalable a été déposé par le SMAU le 29/12/2015.

A suivre…

 

Article màj le 30/08/2016

Aller en haut de la page

Ce site a été créé avec la participation du FEDER, du FNADT et de la région Franche-Comté Créé par Activis