Imprimer la page

Particulier


Dans l'Aire urbaine, les offres d'abonnements auprès des particuliers s'articulent principalement autour de la qualité des débits ADSL. Des solutions alternatives existent (câble, WifiMax, satellite) et la fibre optique fait son apparition dans les grandes villes.



Eligibilité des particuliers aux technologies de la BLHD

Pour le filaire (ADSL, câble, fibre optique), le plus efficace est de se rendre sur un site comme ariase.com ou degrouptest.com et de tester directement sa ligne. Au niveau cartographique, les couvertures filaires sont détaillées par l'Observatoire du Très Haut Débit.

Pour le WifiMax, voir la carte des BS actives.

Le satellite reste utilisable hors couverture ADSL et WifiMax.

 

Sur le principe, la répartition entre les technologies peut être schématisée comme suit :



L'ADSL

L'ADSL (pour asymetric digital suscriber line) est la solution la plus commune en France pour accéder à internet. Elle emprunte le réseau téléphonique de l'opérateur historique. Le débit est dit "asymétrique" car le débit en réception ("débit descendant") est 3 à 10 fois supérieur au débit d'envoi.

Cependant, l'ADSL n'est pas universel : les débits finaux dépendent de la distance de ligne téléphonique en cuivre entre le central téléphonique (ou "NRA") et l'habitation. Cette distance dépend elle-même de l'architecture aléatoire du réseau téléphonique de l'opérateur historique, indépendante du caractère urbain ou rural des quartiers d'habitations.

Dans le meilleur des cas, le NRA est à moins de 3 500 mètres et l'usager bénéficie du "triple play" (téléphonie + internet + télévision), voire du "quadruple play" avec la téléphonie mobile. Au delà de 5 ou 6 000 mètres, des solutions alternatives sont envisageables : WifiMax et satellite.

Avec une adresse et un numéro de téléphone, des sites comme Ariase ou Degrouptest sont capables de calculer la longueur de ligne et informent des offres des fournisseurs d'accès présents au NRA.

A noter que, grâce à la BLHD, tous les NRA sont dégroupés avec au moins 2 opérateurs. Attention cependant : le dégroupage n’augmente que marginalement les débits. Il permet essentiellement de faire baisser le prix de l’abonnement et d’accéder au triple play (interdit sur les NRA non dégroupés).

D'autres part, 6 communes bénéficient (Cravanche, Bourguignon, Chalonvillars) ou vont bénéficier en 2016 (Argiésans, Bussurel et Chèvremont) d'une montée en débit par le PRM (voir articles à ce sujet).

Consulter d'autres articles sur l'actualité de l'ADSL


WifiMax

Le WifiMax fonctionne par voie hertzienne : l'abonné installe une mini-parabole sur son toit, à vue de l'antenne installée sur un point haut (château d'eau, clocher ou pylône). En effet, le WifiMax, qui fonctionne sur un rayon de 4 à 6 km, ne tolère pas d'obstacles entre la parabole et l'antenne au-delà de quelques centaines de mètres.

Le WifiMax fournit un débit crête de 6 mégabits par seconde (Mbps) symétrique (débit de réception = débit d'envoi).

Les internautes à vue d'une antenne WifiMax activée peuvent se tourner vers cette technologie via l'opérateur spécialisé Ozone (09 13 01 1000).

 

Voir la carte des antennes activées

Consulter d'autres articles sur l'actualité du WifiMax

 


Fibre optique, FTTh et câble

La délégation de la BLHD n'intègre pas d'offre FTTH, c'est-à-dire de "fibre optique jusqu'au logement" à destination des particuliers. Les foyers bénéficient indirectement de la fibre optique installée pour le coeur de réseau ("backbone") qui "opticalise" chaque central téléphonique et améliore les performances et les services de l'ADSL.

Cependant, hors BLHD, différentes perspectives existent :

- il existe d'ores et déjà des réseaux câblés récemment mis à niveau dans les coeurs des agglomérations de Belfort et du Pays de Montbéliard. Grâce à des fibres optiques amenées jusqu'à quelques dizaines de mètres des prises finales et à la technologie des câbles coaxiaux, les performances sont potentiellement nettement meilleures que l'ADSL. 

- dans le cadre des programmes nationaux de déploiement très haut débit, l'ensemble des foyers et entreprises des 2 communautés d'agglomération de Belfort et Montbéliard doivent en principe être équipés en FTTh par l'opérateur historique au plus tard d'ici 2020. Les premiers travaux ont commencé à Belfort, Montbéliard et Audincourt. 

- un projet Très Haut Débit privilégiant le FTTH est en cours de conception pour les communes hors CAB et PMA : voir article à ce sujet.


A noter : l'éligibilité au câble et au FTTh est référencée sur les sites du type degrouptest.com.

 

Consulter d'autres articles sur l'actualité de la fibre optique

Aller en haut de la page

Ce site a été créé avec la participation du FEDER, du FNADT et de la région Franche-Comté Créé par Activis