Le Très Haut Débit : l’autre tête d’affiche des Eurockéennes

Imprimer la page

Le Très Haut Débit : l’autre tête d’affiche des Eurockéennes


Au milieu d’une édition 2012 des Eurocks aux 2 visages successifs – l’un caniculaire, l’autre aux allures de pataugeoire – c’était la grande première de la fibre optique au Malsaucy, et son corollaire : un réseau Wi-Fi interne à disposition des festivaliers.

 

La fibre au Malsaucy

Parmi les sites adductés grâce à la Boucle Locale Haut Débit (BLHD), la presqu’île du Malsaucy et sa Maison De l’Environnement figuraient en bonne place. L’occasion était belle d’en faire également profiter le Festival qui s’y déroule chaque année le 1er week-end de juillet. Depuis avril, Alliance Connectic, le délégataire de la BLHD, s’est donc affairé à finaliser les travaux, tirer la fibre, aligner les liens optiques pour le compte de la société Trinaps, prestataire informatique des Eurockéennes, qui s’est chargé d’ « allumer la lumière ».

Ainsi, les Eurockéennes ont gagné leurs galons de premier festival à très haut débit. Les capacités gigantesques de la fibre optique ont bénéficié d’abord aux services du Festival qui se délocalisent sur le site quelques semaines avant le début des festivités ; puis, le jour venu, aux nombreux médias qui se chargent de donner un écho international à la grande fête locale : contenus et vidéos étaient soudain téléchargeables à des vitesses inconnues jusque là. Cerise sur le gâteau, un réseau de bornes Wi-Fi a été mis en place avec le soutien du SMAU et du Conseil général du Territoire de Belfort. Les festivaliers pouvaient ainsi surfer gratuitement via, notamment, les smartphones. Utile quand le réseau 3G du principal opérateur téléphonique est tombé en panne le vendredi pour ne jamais revenir ! Au 1er jour du festival, on comptait déjà 1 500 utilisateurs du nouveau service.

Une Ministre à l’écoute

Preuve de l’intérêt porté à l’opération, la toute nouvelle Ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique, Mme Fleur Pellerin, est venue s’enquérir sur place le samedi 31/06 des actions locales en matière de très haut débit. Le SMAU lui a proposé un retour d’expérience instructif sur la Boucle locale et les réseaux d’initiative public (RIP), tandis que les perspectives d’avenir se dessinaient à travers l’exposé du SDTAN (Schéma Directeur Territorial de l’Aménagement Numérique) de l’Aire urbaine.

 

Présentation de la BLHD Fleur Pellerin

Photo (J-F. Lamy) : Fleur Pellerin, Ministre déléguée, assise aux côtés d'Yves Ackermann, Vice-président du SMAU et Pdt du CG90.


Attentive aux différentes présentations, Mme Pellerin a félicité les artisans de l’impressionnant dispositif technique connectant le festival. Concernant l’actualité du FTTh, elle s’est dite consciente de la nécessité d’introduire davantage de péréquation entre les milieux urbains denses et ceux plus ruraux, et d’articuler l’action des opérateurs privés avec celle des collectivités. Elle souhaite notamment que les opérateurs télécoms s’appuient pleinement sur les RIP.

En espérant que des décisions de nature à encourager le déploiement FTTh soient prises rapidement… (voir à ce sujet la lettre ouverte de l’AVICCA)

 

Article publié le 03/07/2012

< retour

Aller en haut de la page

Ce site a été créé avec la participation du FEDER, du FNADT et de la région Franche-Comté Créé par Activis